Hygiène hospitalièreLes infections nosocomiales dans la ligne de mire

12.12.2011

Selon une enquête parue en 20031, 6,9 % des patients hospitalisés sont victimes d’une infection nosocomiale, soit 800 000 personnes chaque année et près de 4 200 décès. Même si les chiffres sont en baisse ces dernières années, la lutte contre les infections nosocomiales reste une préoccupation des usagers du système de santé et donc des professionnels. Ces infections représentent aussi un coût financier important pour la collectivité.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Décision Santé
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter
Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A LA UNE

add
visuel patient cancer
Brève

Cancers, les patients privilégient la réputation pour choisir un établissement

Selon un sondage Odoxa Unicancer et Sham, les Français optent pour d’autres critères que la proximité avant de choisir un établissement en cas de cancer. La réputation (61 %) est cité en premier avec 61 % des patients. Les... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.