Entretien avec Jean de Kervasdoué* « Il faut laisser de l’indépendance à l’institution Hôpital »

26.03.2012
  • « Il faut laisser de l’indépendance à l’institution Hôpital » - 1
Décision Santé. Quel bilan tirez-vous des cinq dernières années en matière de politique hospitalière ?

Jean de Kervasdoué. La réforme Bachelot (HPST, NDLR) est une régression, au moins en ce qui concerne l’hôpital. Quand Nicolas Sarkozy a décidé d’avoir un patron à l’hôpital – ce qui se défendait –, le problème, c’est qu’il a choisi le mauvais. Il a fait le choix d’un patron nommé par l’État. C’est l’État qui nomme les directeurs d’hôpital....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Décision Santé
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

A LA UNE

add
Kouchner
Brève

Bernard Kouchner : "Je suis devenu ministre pour pouvoir faire accepter par l’ONU le droit d’ingérence"

Vous étiez un médecin célèbre avant d’entrer en politique au plus haut niveau. La politique n’est-elle rien d’autre que la continuation de la médecine par d’autres moyens ? J’ai toujours participé aux combats et aux débats... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.