Un nouvel outil de diagnostic dans les maladies neuromusculaires

30.11.2012

Comment optimiser le diagnostic de maladies rares en neurologie ? Souvent mal connues même des spécialistes, elles touchent toutefois plus de 30 000 personnes en France. Ces pathologies se traduisent en clinique par une grande variété de tableaux cliniques, depuis les neuropathies dysimmunitaires jusqu’aux myosites sans oublier les maladies de la jonction neuro-musculaire (myasthénie). Le diagnostic repose sur la clinique et une séquence d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Décision Santé
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter
Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A LA UNE

add
Brève

Nomination des nouveaux membres du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers

Par arrêté de la ministre de la Santé du 8 novembre 2017 sont nommés les membres du conseil d'administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.