Réforme des 35 heures, 8 000 grévistes devant le siège de l’AP-HP avenue-Victoria.

28.05.2015

Un millier de manifestants selon la direction de l’AP-HP, 8 000 selon les syndicats, tel serait le nombre d’opposants au projet de réorganisation du travail dans les hôpitaux de l’AP-HP. La direction a annoncé un taux de grève de 24,34 % contre 34 % le 21 mai dernier, versus 50 % des agents selon les syndicats une semaine auparavant.

Mardi 26 mai, la direction a assuré que la balle était dans le camp des syndicats. Elle leur avait donné des garanties sur le maintien des effectifs au lit du malade, une nouvelle vague de titularisation de CDD et un meilleur accès au logement. Martin Hirsch souhaite en outre développer la chirurgie ambulatoire et préserver plus de 4 000 postes. Une réduction des plages horaires de travail permettrait de diminuer les RTT. L’objectif de réforme est d’économiser 20 millions d’euros. Le trou dans la cagnotte des comptes épargne temps avec l’accumulation des repos non pris atteindrait 74,7 millions d’euros fin 2014.

Mais les syndicats ont claqué la porte des négociations pour l’instant. Ils souhaitent le retrait pur et simple du projet. S’ils admettent l’idée de revoir l’organisation du travail, ils refusent que cela soit au prix de nouvelles réductions de moyens. Notamment ils redoutent la suppression des RTT, de jours exceptionnels octroyés pour événements familiaux et un accroissement de leur charge de travail, alors que nombre d’entre eux font déjà des dépassements d’horaires.

Même si Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a assuré à plusieurs reprises donner toute sa confiance à Martin Hirsch pour négocier, les représentants du personnel de l’AP-HP ont demandé à être reçus par la tutelle. Mais pour l’instant seul un membre du cabinet s’est dit prêt à les recevoir.

Source : Decision-sante.com
Commentez Commenter
Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A LA UNE

add
visuel activité chirurgicale
Brève

La Cour des comptes tacle 29 établissements à faible activité chirurgicale

Les chirurgiens seront-il contraints à terme de réaliser un nombre minimum d’actes ? Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, n’en a pas exclu la possibilité lors de son intervention. Une certification obligatoire... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.