La Croix-Rouge française épinglée par l’inspection du travail pour dépassements d’horaires

04.06.2015

« … Le caractère structurel d’une organisation du travail illégale, dangereuse et pathogène… » est mentionné dans un rapport de l’inspection du travail rendu fin mars 2015 au sujet de l’association de la Croix-Rouge française. Cette association d’utilité publique compte aujourd’hui 18 000 salariés et  56 000 bénévoles. L’affaire a été révélée par le journal Le Parisien. Sont recensées pour 2014 3 345 dépassements de la durée quotidienne du travail (10 heures) et 129 privations de repos quotidien minimal (11 heures). Trois cents des 480 salariés du siège parisien sont concernés. Ces infractions sont sanctionnées 750 euros chacune par le code du travail, soit une amende de plus de 2,8 millions d’euros. Selon Le Parisien, la facture pourrait atteindre 11 millions d’euros, en incluant la rémunération due aux salariés et leur indemnisation au titre du préjudice subi. L’inspection demande notamment à la CRF de mettre un terme aux situations de surcharge de travail…

La direction de la CRF a demandé à rencontrer le ministre du Travail François Rebsamen. Elle avait estimé que « sauver des vies autorisait à déroger au droit du travail ». Le ministre s’est dit prêt à recevoir la direction de l’association. Mais ne serait pas prêt à effacer l’ardoise.

Les syndicats de l’association s’étonnent de la démarche de la Croix-Rouge de demander au ministère du Travail une dérogation à l’application du droit du travail. Et de rappeler qu’un droit d’alerte a été voté en comité central d’entreprise. Une expertise en CHSCT a été également demandée sur les conditions de travail et les risques psycho-sociaux.

La direction de la CRF différencie les sujets des heures supplémentaires et des difficultés financières mentionnées par le Parisien. Ces dernières seraient dues à une baisse des financements alors que l’activité de la CRF est en hausse. 

Source : Decision-sante.com
Commentez Commenter
Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A LA UNE

add
Brève

31 milliards d’euros, Abonné

c’est le coût des dépenses liées aux hospitalisations ponctuelles (une à deux journées ) avec une croissance de 2,4 % pour la période 2012-2015. Afin de freiner ce poste de dépenses, la Stratégie nationale de santé présentée par... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.