Un Français à New York

02.07.2015

Le laboratoire français Ipsen définit sa stratégie de développement dans le monde.
En vue d’atteindre des objectifs ambitieux de doublement de chiffre d’affaires et de triplement de résultat opérationnel, le laboratoire se spécialise avec résolution dans les domaines de la neurologie, de l’endocrinologie et de l’oncologie-urologie. Il s’agit donc d’une focalisation sur les disciplines de spécialités où Ipsen a déjà un leadership. Par ailleurs, le laboratoire continue à développer ses recherches sur les toxines.

En Amérique toute !

Le laboratoire hexagonal confirme sa volonté de devenir un groupe pharmaceutique à vocation mondiale. Fort de ses succès concernant la mise sur le marché de Somatuline® aux États-Unis, Marc de Garidel, président et Christel Bories, directrice générale, axent leurs efforts sur les Etats-Unis, mais aussi sur certains marchés émergents comme la Chine. La médecine de spécialité a été le principal moteur de la croissance du laboratoire français entre 2010 et 2014. Decapeptyl®, Dysport® et Somatuline® sont les médicaments leaders du laboratoire. Ce dernier fonde ses espoirs sur une recherche dynamisée par plusieurs essais cliniques de phase III, des accords avec d’autres entreprises telles OctreoPharm Sciences, une société radiopharmaceutique pour le diagnostic et le traitement des tumeurs neuroendocrines. « Ainsi, on voit bien qu’Ipsen est en train visiblement de réussir sa relance en devenant un leader mondial focalisé sur des maladies de niche », soulignent les dirigeants français. Pour autant, le fabricant du célèbre Smecta n’abandonne pas la commercialisation de produits dérivés à destination de la sphère gastro-intestinale. La cancérologie, et notamment des recherches sur les cancers de la vessie et de la prostate, sont menées au travers d’approches, de diagnostics, de traitements, de services destinés aux patients.

Recherche renforcée

Le laboratoire indépendant, s’il semble en passe de réussir sa rénovation, reste toutefois confronté à des résultats très décevants en France, liés notamment aux difficultés d’obtenir une AMM (autorisation de mise sur le marché) pour son produit phare, la Somatuline®. Soulignons qu’Ipsen développe plusieurs centres de R & D en France (Les Ulis), en Angleterre, aux Etats-Unis et même en Chine. Les dirigeants poursuivent, par ailleurs, les recherches de partenariats avec des structures académiques et hospitalières.

Source : Decision-sante.com
Commentez Commenter
Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A LA UNE

add
visuel activité chirurgicale
Brève

La Cour des comptes tacle 29 établissements à faible activité chirurgicale

Les chirurgiens seront-il contraints à terme de réaliser un nombre minimum d’actes ? Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, n’en a pas exclu la possibilité lors de son intervention. Une certification obligatoire... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.