Hépatite C, une alternative thérapeutique qui allège le coût de prise en charge

10.09.2015

Avec le lancement de Viekirax® et Exviera® (laboratoire Abbvie) dans l’hépatite C chronique), le sofosbuvir perd son monopole de fait.

Au-delà des résultats cliniques, l’accent lors de la conférence de presse de lancement a également été mis sur la réduction du coût pour la collectivité. La baisse est de 10 % pour le traitement le moins cher dans le génotype 1. Elle est encore plus significative pour le génotype 4 (-15 %). Cet allègement pour les finances publiques est d’autant plus marquant que le génotype 1 est le plus fréquent en France et en Europe. Il représente en effet 60 % des cas. Afin de disposer d’un haut niveau de preuve, le développement clinique a été sans précédent dans l’hépatite C. Plus de 2 800 patients ont été inclus dans les études. Grâce à ces données, ce traitement oral, sans interféron, est recommandé par les experts de l’Association française pour l’étude du foie (Afef) avec le plus haut niveau de preuve chez le patient porteur du génotype 1 et le patient infecté par le génotype 4 non cirrhotique. Cet avis de l’Afef repose sur des taux de guérison de 100 % observé chez les patients infectés par le génotype 1b et le génotype 4 non cirrhotique.

Les modalités de traitement sont par ailleurs simples. La durée de traitement pour la majorité des traitements est programmée sur 12 semaines. Seuls les patients infectés par le génotype 1a atteints par une cirrhose compensée sont traités pendant 24 semaines. Enfin, Viekirax® est associé à la ribavirine chez les patients non cirrhotiques infectés par le VHC de génotype 4 pendant 12 semaines et 24 semaines chez les patients cirrhotiques. Les pharmaciens hospitaliers associés aux hépatologues disposent là d’un pouvoir important d’arbitrage lors du lancement des prochains appels d’offres.

Source : Decision-sante.com
Commentez Commenter
Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A LA UNE

add
visuel activité chirurgicale
Brève

La Cour des comptes tacle 29 établissements à faible activité chirurgicale

Les chirurgiens seront-il contraints à terme de réaliser un nombre minimum d’actes ? Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, n’en a pas exclu la possibilité lors de son intervention. Une certification obligatoire... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.