Attentats à Bruxelles, les médecins étaient-ils prêts à une médecine de guerre ?

24.03.2016

Membres arrachés, traumatismes cérébraux, peau carbonisée... suite aux attentats de Bruxelles, les médecins ont témoigné de véritables blessures observées d’habitude dans les zones de guerre.

  • Attentats à Bruxelles, les médecins étaient-ils prêts à une médecine de guerre ? - 1

Le Pr Creteur (Hôpital Erasme) l’a expliqué : « Certains malades sont arrivés avec des trous, des débris de ferraille dans les membres et dans le thorax. Sur beaucoup de patients, nous avons fait du damage control, soit la première intervention faite pour arrêter l’hémorragie. Et si un membre est complètement explosé, on l’aligne, pas plus. » L’urgence est d’abord de stabiliser l’état du patient et retourner plus tard en salle d’opération,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE

add
GE
Brève

General Electric, malade, se déleste de sa branche santé

Après Siemens qui avait mis en bourse sa division santé, c'est au tour du géant américain General Electric de se délester de sa branche santé. Loin d'être malade, cette division générait des profits en progression continue. Elle... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.