La HAS veut bouger

Pascal Maurel
| 09.02.2017

A peine réélue pour six ans à la tête de la Haute Autorité de santé, le professeur Agnès Buzyn (HAS) a réservé ses projets de nouvelle mandature aux membres du groupe santé de Sciences Po.

  • visuel Buzyn

Il s’agissait donc bien, pour cette première rencontre de la présidente de la Haute Autorité de santé nouvellement renommée, de faire part de ses analyses politiques et stratégiques. Face à des spécialistes et amateurs de science politique, la présidente a rappelé que la HAS est en train de se renouveler. Aujourd’hui la HAS fonctionne avec 400 collaborateurs, un tiers du personnel par champ d’activité. Le Collège de 8 membres doit faire la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE

add
Agnès Buzyn

Entretien avec la ministre de la Santé et des SolidaritésAgnès Buzyn, premier bilan de santé

Vous bénéficiez d’un état de grâce inédit au moins chez les professionnels de santé. Emmanuel Macron vous-a-t-il demandé votre recette ? En vérité, je lui ai emprunté sa méthode. Comme le Président, je n’élude pas les problèmes.... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.