Cancérologie, le secteur public progresse au détriment du secteur lucratif

Gilles Noussenbaum
| 16.02.2017
  • Traitement d'un cancer du sein par radiothérapie. Service de radiothérapie du Centre hospitalier d'Angoulême

Est-ce la faute aux difficultés économiques ou à la mise en œuvre des seuils d’activité minimale conditionnant la délivrance d’autorisation ? En tout état de cause, entre 2005 et 2012, le nombre d’établissements pratiquant la chirurgie des cancers a baissé selon une étude de l’Irdes*. Il chute de 1 057 à 924 structures. Dans le même temps, la chimiothérapie progresse (+32 nouveaux centres). La fermeture des blocs chirurgicaux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Décision Santé
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

A LA UNE

add
Seksik

Laurent Seksik, le portrait

Combien de masques Laurent Seksik âgé de 56 ans a-t-il collectionné ? Combien de vies a vécu le biographe de Stephan Sweig, de Romain Gary, deux romanciers au parcours prestigieux et à la fin tragique ? D’autant que Laurent... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.