La HAS préconise un dépistage du VIH tous les trois mois chez les homosexuels

30.03.2017

Les nouvelles contaminations par le VIH en France ne se réduisent pas. Et sont proches des 7 000 chaque année. D’où l’adoption par la HAS d’une stratégie de dépistage plus réaliste, en phase avec les réalités de terrain. Décryptage.

  • visuel VIH

Après plus de trente-cinq années d’infection au VIH, la Haute Autorité de santé (HAS) plaide en matière de dépistage pour un plus grand pragmatisme. A l’occasion du lancement du Sidaction 2017, l’institution préconise de dépister en priorité les populations les plus exposées. A la différence des recommandations publiées en 2009, le rythme du dépistage est nettement plus précis et rapproché. Chez les homosexuels, le risque d’infection est...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE

add
FHP
Brève

Cliniques. Des tarifs connectés à l'inflation ?

Tendance de fond, la croissance des volumes une nouvelle fois est inférieure aux prévisions. Elle s'établit au premier trimestre 2019 à 0,8 % au lieu de 1,6 %. La fixation des tarifs repose notamment sur l'augmentation des... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.