La HAS s'inquiète des dérives éthiques potentielles dues aux big data

11.07.2019

C'était inattendu de la part de cette grande Agence. Alors que les acteurs de la santé souhaitent mettre à la disposition des acteurs privés les données du Health Data Hub à des fins de recherche, la HAS dans son dernier rapport Numérique, quelle (R)évolution, qui vient d'être publié, souligne que l'opacité des algorithmes et les biais possibles engendrés sont pointés comme une source d'inquiétude des médecins et des patients. Soulignant la difficulté d'accès aux données qui permettent d'entraîner ces technologies, l'Agence rappelle les principes d'éthique à tenir (Cf. tableau). Enfin, la HAS répond à l'avis N°129 du CCNE qui souhaite engager une réflexion sur la création d'instruments de régulation de type « droit souple » applicable à la diffusion du numérique en santé, avec pour superviseur général la HAS. Sans en rejetter l'idée, cette dernière précise la marge importante existant entre le droit souple avancé par le Conseil d'Etat et le processus d'auditer l'IA dans un but de connaissance de ses effets. En clair, la HAS recommande de placer des garde-fous plutôt que d'avoir à éteindre le feu en catastrophe.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.