Au feu les pompiers

03.10.2019
  • Edito

L'autre cathédrale de Paris brûle-t-elle aussi ? Pour le moins, le feu couve au sein de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Où sont les pompiers ? Ou plutôt faut-il parler de perte de foi, de repères. En témoigne la dernière réunion de la CME rapportée par Éric Favereau dans Libération. Démissions en cascade au plus haut niveau médical, sentiment de désespérance partagée par les plus modérés et surtout quête de sens recherchée à tous les étages de l'Institution parisienne. « Des départs, il y en a toujours eu mais là, on assiste à des départs en groupe. C'est inédit », souligne le Pr Rémy Nizard, chef de service à l'hôpital Saint-Louis. On n'ose écrire que les futures élections à la CME se dérouleront sous un ciel de plomb. 

Dans ce moment, comment réparer l'hôpital ? Le coup de pouce de l'année dernière n'a pas été répliqué. Le PLFSS 2020 se penche en vérité sur un seul malade qui bénéficie de toutes les attentions, l'hôpital de proximité. Longtemps méprisé par les anciens mandarins, objets de vexations, il est désormais au cœur du dispositif de la graduation des soins initiée avant la crise des gilets jaunes. On peut s'en féliciter en accord avec le désir de proximité exprimé par les Français. Mais d'autres urgences sont pour autant négligées. Oublié par exemple le grand plan dédié à la psychiatrie en dépit de rapports parlementaires qui sonnent l'alarme, il est reporté en 2021. L'écart, de plus, se creuse entre un Ondam hospitalier (2,1 % d'augmentation) et celui de la ville (2,4 %). Un choix politique est donc acté. Dans un contexte budgétaire borné, seules les mesures actées dans Ma santé 2022 seront accompagnées par des enveloppes dédiées. Pour le reste, le traitement relève du seul management. D'ailleurs à la dernière édition de Cham qui vient de se dérouler à la fin du mois de septembre, les différents représentants de l'hospitalisation publique n'ont jamais évoqué de crise sociale sauf, il est vrai, celles des urgences. Seul Daniel Caille, président du groupe de cliniques privées Vivalto a mis en garde contre l'impatience des soignants et leur perte de pouvoir d'achat de 10 % en quelques années. 

Comment alors imaginer une sortie de crise ? Le Parisien vient récemment de publier l'appel de « 108 célébrités à Emmanuel Macron » pour sauver l'hôpital. La prochaine étape sera-t-elle lancée par Gala qui initiera l'initiative d'un concert humanitaire ? Quelle drôle d'époque ! Désormais, l'hôpital ne se moquera plus de la charité. 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
SMPS
Brève

Jérémie Sécher (SMPS) : « Il faut une réponse concrète à l'urgence des situations »

Le SMPS s'ouvre désormais aux médecins. S'agit-il d'une révolution ? En fait nos statuts depuis plusieurs années nous permettent d'accueillir des médecins en situation de management. De plus il est apparu au cours des dernières... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.