Plan hôpital, une thérapie très ciblée

20.11.2019
  • Buzyn

Comment éteindre le feu alors que les braises soufflent à de multiples endroits ? Est-ce une mission impossible ? C'est en tout cas un Premier ministre très tendu qui a présenté son plan hôpital d'un montant de 1,5 milliard d'euros sur trois ans. Pour la première fois un Ondam adopté il y a quelques jours par l'Assemblée nationale est désormais caduc. L'Ondam hospitalier est en effet revalorisé à 2,4 % au lieu de 2,1 % annoncé en septembre dernier, soit un effort de 300 millions. Les tarifs hospitaliers seront majorés au minimum de 0,2 %. « Un tel engagement n'a jamais été pris », a martelé Édouard Philippe. Un hommage particulier a été rendu aux CHU par Agnès Buzyn. Leurs missions spécifiques de recherche ou de soins comme les greffes seront revalorisées dans les enveloppes Merri. Enfin, afin de dégager des marges de manœuvre, 10 milliards d'euros de dette seront repris aux hôpitaux en trois ans sur un montant total de trente milliards.

Pour les soignants et la bataille du pouvoir d'achat, en l'absence d'une annonce forte, le gouvernement a opté pour une série de mesures précises mais limitées. Le Dr Édouard Philippe fait donc le pari d'une thérapie très ciblée avec une action concentrée là où les foyers sont les plus menaçants. Certes, de nombreux soignants sont concernés au final par les revalorisations promises. Une prime annuelle nette de 800 euros est allouée aux 40 000 personnels hospitaliers travaillant à Paris et dans la petite couronne et gagnant moins que le salaire médian, à savoir 1 960 euros net par mois. Les aides-soignantes bénéficient de mesures spécifiques notamment en fin de carrière, soit 10 000 professionnels concernés chaque année. Dès le 1er trimestre 2020, la prime d'engagement dans la carrière hospitalière sera étendue aux non-médecins dans des métiers en tension comme les manipulateurs radio ou les infirmières spécialisées. Le montant sera compris entre 10 000 et 15 000 euros. Ce renforcement de l'attractivité concerne également les médecins. La même prime d'engagement est revalorisée de 50 % pour atteindre 15 000 à 30 000 euros. Les quatre premiers échelons du statut de PH seront fusionnés. Dans le même temps, la prime d'exercice territorial sera augmentée et élargie.   

Au final, la vieille rengaine entendue depuis de nombreuses années, « l'hôpital souffre d'une mauvaise gestion et non pas de manques de moyens » est désormais inaudible même au sommet de l'État. Ce déni avait alors été partagé par de brillants experts. Aujourd'hui, le réel s'impose avec force. Et bouscule l'entre soi des cabinets. Est-ce cela le nouveau monde ?    

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
cliniques
Brève

La FHP se dote d'une charte contre toutes les discriminations

Faudrait-il lancer un plan cliniques à l'image du plan hôpital de novembre dernier ? La crise financière frappe aussi le secteur privé. Lamine Gharbi, président de la FHP, lors d'une conférence de presse, a dressé un bilan de... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.