Santexpo* - Le Chu de Rennes digitalise son parcours peropératoire

Santexpo*Le Chu de Rennes digitalise son parcours peropératoire

Arnaud Janin
| 11.03.2021

La digitalisation du parcours peropératoire au Chu de Rennes a été boostée par la crise sanitaire avec le suivi des patients Covid puis la vaccination. Récit.

  • Santexpo

Le Chu de Rennes se met à l’heure du numérique. A-t-il un autre choix ? La crise sanitaire a représenté un booster pour mettre en place un parcours numérique de suivi des patients Covid via la solution Exolis. « En quinze jours, grâce à un tandem très motivé d’un infectiologue et d’une informaticienne, le parcours de suivi médical a été défini. Une astuce a même été trouvée pour intégrer dans le questionnaire la mesure de la capacité respiratoire du patient. », témoigne Christine Pichon, DSI. Le lancement de cette application socle avait déjà été opéré l’année précédente, en janvier 2019 pour les patients en peropératoire. Selon Christine Pichon, DSI, « L’établissement était engagé dans un programme de chirurgie ambulatoire et un programme de réadaptation après chirurgie et cherchait à digitaliser le parcours. »

Portail patients

Les équipes médicales ont alors choisi la solution "Engage" (société Exolis), via un portail patient MyChuRennes comportant différents volets : administratif, médical, ville-hôpital. « L’idée est de proposer au patient une application mobile qui va lui permettre d’interagir avec son établissement tout au long de sa prise en charge avant, pendant, après et à son domicile dans sa maladie chronique », explique Christine Pichon. Comment fonctionne l’appli ? Des questions à partir de l’appli sont adressées aux patients à différents moments, juste avant l’opération et juste après. L’objectif est de récupérer un certain nombre d’informations sur l’état de santé du patient à l’issue du geste opératoire, mais aussi de garder le contact patient/équipe médicale en cas d’interrogations après la sortie de l’hôpital. À cela viennent se greffer différents outils comme la prise de rendez-vous en ligne, la transmission de documents, des consignes et bonnes pratiques avant et après l’opération, etc.

Déploiement progressif

Concernant le calendrier du déploiement de la solution, la spécialité pilote a été la chirurgie pédiatrique en juin 2019. « Cela nous a permis de poser les bases pour la suite, témoigne Christine Pichon. Nos équipes ont travaillé à la définition d’un kit documentaire pour développer la réflexion afin de déployer le dispositif dans les autres services (chirurgie urologique en novembre 2019 et chirurgie digestive en janvier 2020). » En mai 2020, la chirurgie de la main est rentrée dans le portail patient, puis la procréation médicalement assistée en juillet 2020. Depuis octobre 2020, le parcours numérique d’hématologie/chimio est à l’étude.

Vaccination Covid digitale

Tout début janvier est né le portail du suivi de la vaccination Covid grâce à l’expérience de l’équipe qui a traité le parcours des patients Covid. Pour cela, a été élaboré un questionnaire pour repérer le nom du vaccin injecté, les effets indésirables éventuels de façon très réactive, etc. Côté accès, la solution est interopérable avec les applis de type ProSantéConnect et les moyens d’authentification des patients, même si la diffusion vers les patients est encore relativement confidentielle. Concernant le volet échange d’informations avec le SIH, la solution Engage est compatible avec le standard HL7. Évidemment, elle sert de socle et est donc à terme interopérable avec des fonctionnalités provenant d’autres start-up, comme la géolocalisation pour venir à l’hôpital.

Adhésion

La réaction des patients a été très favorable, du moins pour ceux qui ont adopté la solution. Car l’adhésion peut être très différente en fonction de la spécialité. Par exemple, les jeunes mamans sont particulièrement friandes de l’outil. C’est pourquoi le suivi se poursuit aussi par téléphone et par email. Conséquence logique, l’établissement dispose désormais d’une quantité importante de données en vie réelle qui alimentent son entrepôt. Celles-ci vont se révéler utiles pour la recherche.

Quant au prestataire Exolis, déjà présent dans une centaine d’établissements en France, en Suisse, au Luxembourg, son implantation se poursuit en Europe. Selon Christophe Rosso, cofondateur Exolis, « nos clients forment une communauté et certains travaux issus de la pandémie au Chu de Rennes ont été partagés. Les projets de services deviennent très vite transversaux. L’autre enjeu est d’élargir aussi ces échanges avec les médecins libéraux et les structures médico-sociales. » Après le coup d’accélérateur de la pandémie, combien de temps sera nécessaire pour l’acculturation des professionnels comme des patients ?

Chiffres

10 000 inclusions depuis la mise en place de l’appli dont :

5 500 en chirurgie pédiatrique

2 000 pour la vaccination

1 500 pour le suivi des patients Covid

* CHU Rennes : une appli flexible pour un hôpital innovant et réactif mardi 9 mars 2021 à 13h20.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Sham
Brève

Sham affiche une croissance en 2020 en dépit du marché français public de la responsabilité civile sinistrée

Comment affronter une pandémie mondiale alors que l'un de ses marchés historiques, assurer la responsabilité civile des établissements publics de santé, est structurellement déficitaire depuis plusieurs années ? En opérant depuis... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.