Brève

CinémaRéparer les vivants. Trop lisse

Gilles Noussenbaum
| 27.10.2016
  • visuel Réparer les vivants

Katell Quillévéré, la jeune réalisatrice de Réparer les vivants, regarde trop la télé. Son film soutenu par l’Agence de la biomédecine, est certes un vibrant plaidoyer en faveur de la transplantation. Mais Il respecte à la virgule près son cahier des charges, prêt à être diffusé (consommé ?) ensuite sur une grande chaîne hertzienne. A savoir, donner avant le drame au spectateur de belles images de glisse, faire vivre la réalité du don...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Soutenez la presse qui vous soutient

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE

add
DH

Vincent Prévoteau, président de l'ADH* : « Les directeurs n’ont pas cessé de diriger durant la crise épidémique »

Quel est le moral aujourd'hui des directeurs d'hôpitaux après plusieurs années de crise après le Ségur de la Santé. Ont-ils le blues ? Premier entretien avec le président de l'Association des directeurs d'hôpitaux (ADH) dans le cadre de notre enquête à paraître en octobre. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.