Brève

Un chirurgien britannique poursuivi en justice pour avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients

Arnaud Janin
| 14.12.2017
  • visuel foie

« C'est une affaire sans précédent légal dans le droit pénal », s'indigne le procureur Tony Badenoch. Simon Bramhall, 53 ans, a plaidé coupable de deux chefs d'inculpation de coups et blessures. Le motif est d'avoir inscrit ses initiales avec un laser au gaz argon sur le foie de deux de ses patients sous anesthésie lors d'une transplantation. Les deux lettres avaient été découvertes lors d'une opération de suivi d'une des victimes. L'acte a été commis en présence de collègues de travail. Décrits par l'accusation comme « un abus de pouvoir, ces actes ont été délibérés et conscients. Ils n'ont pas été un incident isolé, mais un acte répété à deux occasions, nécessitant compétence et concentration ». Le médecin a été maintenu en liberté sans caution. Le verdict sera rendu le 12 janvier 2018.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Agnès Buzyn

Entretien avec la ministre de la Santé et des SolidaritésAgnès Buzyn, premier bilan de santé

Vous bénéficiez d’un état de grâce inédit au moins chez les professionnels de santé. Emmanuel Macron vous-a-t-il demandé votre recette ? En vérité, je lui ai emprunté sa méthode. Comme le Président, je n’élude pas les problèmes.... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.