Brève

Teva annonce le départ de 14 000 collaborateurs dans le Monde

Gilles Noussenbaum
| 21.12.2017
  • visuel Teva

Le laboratoire Teva est confronté à la plus grande crise de son histoire. Son nouveau patron, le Danois Kare Schultz, recourt à la chirurgie lourde. Et annonce les suppressions de 14 000 postes, soit le quart de ses effectifs mondiaux. L’objectif est de réduire les coûts de 3 milliards de dollars à la fin 2019. La situation de crise couvait depuis plusieurs mois. Le laboratoire affichait une perte nette de 6 milliards de dollars. Elle s’explique notamment par le coût très élevé de l’acquisition du laboratoire Actavis spécialisé dans le générique, alors que le prix des génériques s’effrite sur le premier marché mondial, à savoir les Etats-Unis. Dans le même temps, le laboratoire israélien perd son brevet sur la copaxone, un médicament leader dans la sclérose en plaques. Dans ce climat morose, la filiale française affiche pourtant ses meilleurs résultats. Elle ne devrait pourtant pas échapper aux mesures qui frappent l’ensemble des filiales du groupe.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Agnès Buzyn

Entretien avec la ministre de la Santé et des SolidaritésAgnès Buzyn, premier bilan de santé

Vous bénéficiez d’un état de grâce inédit au moins chez les professionnels de santé. Emmanuel Macron vous-a-t-il demandé votre recette ? En vérité, je lui ai emprunté sa méthode. Comme le Président, je n’élude pas les problèmes.... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.