Brève

L’avertissement de Lamine Gharbi (FHP) à Agnès Buzyn

Gilles Noussenbaum
| 18.01.2018
  • visuel Gharbi

Mots clés

Il n’y a pas encore avis de tempête. Simplement des nuages trouent le ciel bleu qui surplombait le secteur de la santé depuis l’arrivée au ministère d’Agnès Buzyn. Dans son discours prononcé lors de la cérémonie des vœux, le président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) Lamine Gharbi s’est certes félicité de l’abandon de la dégressivité tarifaire, du report de deux ans du Caqes*, de la réforme de la tarification des soins de suite et de réadaptation (SSR). Pour autant, le climat de confiance se fissure peu à peu. Premier revers, la restitution très partielle des montants mis en réserve au titre du coefficient prudentiel a pour le moins irrité les acteurs hospitaliers. « Cette lourde désillusion - je pèse mes mots - jette une réelle hypothèque sur les échéances à venir. » La prochaine campagne tarifaire est bien sûr au cœur des négociations en cours avec en ligne de mire la méthodologie utilisée pour estimer l’effet volume. En attendant, ce changement de ton à l’égard du gouvernement est porté par le grand nombre de cliniques, 158 selon la FHP, actuellement en difficulté. Le déficit cumulé en 2016 aurait atteint 110 millions. Vingt millions d’euros seraient nécessaires pour passer le cap. Après le coup de semonce de Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France en décembre dernier, l’avertissement lancé au gouvernement par Lamine Gharbi sonne bien la fin de la récréation. Au ministère, le plan sur l’hôpital ne sera pas annoncé comme prévu en janvier. Les arbitrages visiblement n’ont pas encore été rendus. Pour autant, les acteurs hospitaliers s’impatientent.

* Contrat d'amélioration de la qualité et de l'efficience des soins

Source : Decision-sante.com

NOUS VOUS RECOMMANDONS

add

A LA UNE

add
gauchet

Grand entretienMarcel Gauchet : Michelet, Robespierre et les gilets jaunes

La révolution française n'en finit pas d'irriguer le débat national de manière souterraine. La crise des gilets jaunes en illustre la résurgence. Quant à Emmanuel Macron, s'il a incarné une dimension monarchique, il n'en aurait pas compris, selon Marcel Gauchet, l'image d'un roi arbitre entre les grands et le peuple. Lire Michelet relève donc donc de l'oeuvre de salut public. Revisiter... Commenter

  • Brève

    La citation de la semaine

    "Je suis certain que l'IA va être une lame de fond en médecine, mais l'une des grandes questions est: qui sera l'employeur des professionnel... Commenter

  • Brève

    Un mode de financement innovant pour Tecentriq

    Roche

    L'immunothérapie s'impose durablement dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). Un troisième... Commenter

  • Brève

    Hôpitaux de proximité, la feuille de route

    Urgences

    Les hôpitaux de proximité seront-ils avalés par les GHT? C'est la menace soulevée par l'Association Nationale des Centres Hospitaliers... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.