Brève

Les hôpitaux intéressés aux biosimilaires délivrés en ville

Gilles Noussenbaum
| 22.03.2018
  • visuel biosimilaire

Les prescriptions hospitalières sont souvent exécutées en ville. Pour inciter les médecins des hôpitaux à préférer le cas échéant des biosimilaires, un dispositif prévoit une rémunération complémentaire. Deux groupes de médicaments ont été retenus, à savoir des produits de la classe des anti-TNF alpha (groupe étanercept) et l’insuline glargine (groupe insuline glargine). Ces traitements sont en partie prescrits à l’hôpital. Mais l’ordonnance est délivrée en ville. Tous les établissements hospitaliers ne sont pas concernés. Ils doivent en effet avoir signé un Caqes* pour 2018. La rémunération sera versée au cours de l’année 2019 par l’ARS dont dépend l’établissement à partir du fonds d’intervention régional. L’intéressement correspond à 20 % de l’écart de prix existant entre le biosimilaire et le médicament biologique de référence, soit 30 euros pour l’étanercept et 1,75 euros pour l’insuline glargine. Un dispositif expérimental renforcé avec un intéressement direct plus important est programmé avec certains établissements sélectionnés.

* Contrat d'amélioration de la qualité et de l'efficience des soins.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
recherche
Brève

BilletLa santé, un avantage compétitif ?

Et si la santé dans une économie mondialisée n'était plus un coût mais un avantage compétitif ? Le forum économique mondial vient de publier une nouvelle édition de son étude sur la compétitivité de 140 pays, le Global... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.