Brève

CHU, la situation financière se dégrade

Gilles Noussenbaum
| 14.06.2018
  • visuel CHU

Comme résoudre la quadrature du cercle, à savoir en 2017 une baisse de -0,9 % des tarifs de séjours, une progression de la masse salariale de +2,2 % et une désincitation financière pour les établissements qui s’inscrivent dans le virage ambulatoire ? Résultat, alors que le déficit s’établissait à -0,2 % en 2016, il progresse à -0,8 % en 2017. Cette aggravation des résultats financiers est à mettre au crédit des pouvoirs publics qui ont opté pour le redressement des comptes de l’assurance maladie au détriment de la réduction des déficits hospitaliers. Cette dégradation des comptes entraîne sans surprise un très faible niveau d’investissement. Dans le même temps, tous les CHU ne sont pas soumis à ce même résultat. 50 % sont en déficit, 50 % en équilibre, voire en excédent. Enfin, plus de la moitié du déficit des CHU se concentre sur un nombre très réduit d’établissements. N’y aurait-il donc pas de fatalité au déficit ?

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.