Brève

Picasso, chirurgien

Gilles Noussenbaum
| 20.09.2018
  • Picasso

Pablo Picasso, c'est entendu, est un inventeur de formes. Mais avant d'exploser les canons classiques de la peinture, le jeune peintre est un fils respectueux des conseils de son père, professeur de peinture. Son premier grand tableau présenté dans la nouvelle exposition du musée Picasso en provenance de Barcelone s'inscrit dans un filon alors à la mode, la peinture médicale ou hospitalière, sous-groupe du réalisme social. Dans Science et Charité (1897), un médecin, le père de Picasso a servi de modèle, prend le pouls à une jeune femme alitée, bien malade. À droite se tient une sœur à cornette qui tient un enfant dans les bras. Picasso a dû se livrer à une étude sommaire de la pratique médicale. Et la manière de procéder du médecin ne doit pas servir d'exemple dans les instituts de formation des soignants. Pour autant, cette exposition soulève une question qui n'a pas fini d'opposer les spécialistes et le grand public au sujet de Picasso. Qu'est-ce qu'un chef-d'œuvre ? Comment le définir après les révolutions Picasso ? Parmi les différentes pistes qu'explorent l'exposition et le catalogue, retenons l'hypothèse d'un grand critique Catalan Josep Palau i Favre. Picasso se soulève contre l'idée de beauté classique et la tradition contemplative de l'œuvre d'art. « Le Guernica ne veut pas être contemplé» L'art de Picasso est en fait comme un arc qui se tend entre recherche plastique et réflexion humaniste autour de la question « qu'est-ce qu'est l'homme ? ». Le grand peintre privilégiera selon le moment l'une ou l'autre de ces options. Avec le point d'exclamation, chefs-d'œuvre ! Cette exposition interroge notre rapport singulier à l'art moderne. Le catalogue et l'exposition s'achèvent sur un face-à-face prodigieux entre Rembrandt et Picasso au soir de leur vie. « Un Picasso étudie un objet comme un chirurgien dissèque un cadavre », écrit Apollinaire en 1913. La peinture serait-elle une continuation de la chirurgie par d'autres moyens ?

Exposition jusqu'au 13 janvier 2019, catalogue coédition Musée national Picasso/Gallimard, 320 p.; relié 42 euros.

Source : Decision-sante.com

NOUS VOUS RECOMMANDONS

add

A LA UNE

add
recherche
Brève

BilletLa santé, un avantage compétitif ?

Et si la santé dans une économie mondialisée n'était plus un coût mais un avantage compétitif ? Le forum économique mondial vient de publier une nouvelle édition de son étude sur la compétitivité de 140 pays, le Global... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.