Brève

Bébés sans brasLe registre Remera chargé de l'enquête sur les cas supplémentaires de l'Ain

15.11.2018
  • bébé

« Il n'y a pas de sujet Emmanuelle Amar, elle n'est plus concernée par une éventuelle procédure de licenciement », a indiqué Jérome Salomon, directeur général de la santé, lors d'une conférence de presse du jeudi 15 novembre. Les autorités sanitaires cherchent à désamorcer la polémique sur les cas groupés de bébés malformés. La légitimité du registre Remera basé à Lyon, l'un des plus anciens registres de malformations congénitales, avait été alors contestée par des experts. Mais les pouvoirs publics souhaitent fermer cette parenthèse en lui confiant l'enquête sur les onze cas supplémentaires de bébés touchés par une malformation du bras et découverts dans les données hospitalières de l'Ain.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
coronavirus
Brève

38 départements supplémentaires placés sous couvre-feu

« La situation sanitaire continue de se dégrader », a indiqué le Premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse du 22 octobre. « Nul n'est épargné. La situation est grave en Europe et en France. » C'est pourquoi 38 d... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.