Brève

TéléconsultationDétenus, comment les soigner sans les sortir de prison

Armelle Héliot
| 29.11.2018

Retour sur une expérimentation de téléconsultation au sein d'un service d'anesthésie-réanimation de la Pitié (AP-HP) qui suivent des détenus. Le gain en temps, en argent et en stress organisationnel est considérable. Reportage.

  • téléconsultation

Une expérimentation de téléconsultation a lieu depuis un an au service d'anesthésie-réanimation de l'hôpital de la Pitié Salpêtrière (AP-HP) par le Dr Catherine Royer (médecin anesthésie). Au sein de cet établissement, il existe une unité hospitalière sécurisée interrégionale dans lequel sont hospitalisés des détenus qui sont présents soit pour des raisons médicales, soit pour une intervention chirurgicale à la Pitié Salpêtrière. Jusqu'en 2017, ces patients devaient se déplacer depuis leur maison d'arrêt à la consultation de pré-anesthésie de la Pitié. Cette consultation présentielle s'avérait coûteuse en temps, en distance et en moyens (extraction de leur maison d'arrêt et escorte obligatoire) pour des consultations courtes de 20 minutes. Les patients n'arrivaient jamais à l'heure et devaient attendre menottés dans la salle d'attente. D'où l'idée de mettre en place un service de téléconsultation. Depuis un an, date de démarrage du dispositif, une centaine de téléconsultations ont été réalisées. Deux bâtiments sont équipés, l'hôpital de Fresnes et le bâtiment sécurisé de la Pitié d'où les détenus-patients viennent également avec une escorte. La téléconsultation est réalisée avec le détenu, sans menottes et accompagné par le médecin de la maison d'arrêt qui connaît bien son dossier. Les patients sont plus détendus et restent dans leur environnement. La qualité du son et de l'image sont bonnes. « Une fois que toutes les maisons d'arrêt seront équipées, il sera possible de travailler avec elles. Ce dispositif sera étendu à des patients ayant des difficultés de déplacement », s'enthousiasme Catherine Royer. Sont visés les patients tétraplégiques et paraplégiques et les patients en Ehpad.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Frédéric Valletoux
Brève

FHFMa Santé 2022, une réforme systémique au départ, une réformette à l'arrivée ?

C'était il y a un juste un an. L'ensemble des professionnels, y compris les hospitaliers, saluaient le discours d'Emmanuel Macron annonçant le lancement de Ma Santé 2022. Un an plus tard, la FHF paraît dégrisée. Et s'interroge... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.