Brève

HASChirurgie ambulatoire, l'organisation de la sortie et du retour à domicile doit être améliorée

Arnaud Janin
| 13.12.2018
  • chirurgie ambulatoire

Alors que le taux d'hospitalisation en chirurgie ambulatoire est passé de 32 % en 2007 à 54,7 % en 2016, la Haute Autorité de santé n'en a réalisé la mesure de la qualité de prise en charge qu'en 2018. Avec des résultats jugés globalement positifs. Au niveau national, le score e-Satis obtenu est de 76,4 pour cent. Encore un effort avant d'atteindre les 80 à 90 % révélant un bon score de satisfaction. Dans le détail, 99 % des patients interrogés disent avoir reçu des informations sur leur opération (horaires d'admission, consignes de jeûne, etc.). Près de 84 % déclarent avoir reçu un passeport ambulatoire, soit un document d'information sur leur opération, dont la clarté est jugée bonne ou excellente par 96 % d'entre eux. Près de 96 % des patients ont obtenu des réponses claires bonnes ou excellentes. La même proportion rapporte avoir été informée de la nécessité qu'une personne les raccompagne lors de leur retour à domicile.

Un patient sur 4 n'a reçu aucune consigne avant son hospitalisation

Concernant les points critiqués par les patients, 1,2 % disent ne pas avoir obtenu toutes les réponses à leurs questions avant leur hospitalisation. Autre piste d'amélioration, un patient sur quatre n'a pas été contacté ni par sms, ni par appel téléphonique ou message sur répondeur avant son hospitalisation pour avoir des consignes avant son opération. Quant à la vérification des critères à l'admission des patients, (respect des consignes de jeûne, présence d'un proche à la sortie), son éligibilité est tracée dans 84 % des dossiers, mais pas dans tous les établissements (4 sur 5).

Plus d'un tiers n'a pas reçu de lettre de liaison

Enfin, les points forts à améliorer portent sur l'ordonnance d'antalgiques en consultation préopératoire qui n'est remise qu'à 40 % des patients et dans 78 % des dossiers analysés. Pis, 37 % des patients déclarent ne pas avoir reçu une lettre de liaison contenant les informations concernant leur intervention et le suivi après la sortie. Seul un patient sur cinq déclare ne pas avoir su qui appeler en cas de besoins à la sortie de l'établissement. D'ailleurs, dans 47 % des lettres de liaison ne figure aucun numéro de téléphone d'urgence. Au final, un patient sur quatre n'a pas reçu d'informations sur les signes ou complications devant les mener à recontacter l'établissement en urgence. Et surtout un patient sur deux n'a pas été recontacté par l'établissement dans les jours suivant la sortie. 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
DS

Europe 2020, le dispositif sera-t-il prêt à temps ?

Pour respecter l'échéance du nouveau règlement européen l'année prochaine, le secteur s'est mis en ordre de marche. Pour autant, certains points demandent à être clarifiés. Et des adaptations législatives sont toujours en suspens. La météo annoncerait-elle un brouillard persistant ? Enquête. Commenter

  • Brève

    LivresHomère, le père

    Mendelsohn

    La saison théâtrale 2019-2020 sera riche en propositions nouvelles autour de l'Iliade et l'Odyssée, comme en témoigne la dernière édition... Commenter

  • Brève

    La rédaction de Décision Santé vous souhaite de bonnes vacances !

    plage

    Pour cette dernière newsletter avant notre retour le 30 août, voici quelques coups de cœur de la rédaction ; à lire ou regarder. Bel été.  Commenter

  • Brève

    DVDAsako I et II

    cinéma

    Un jeune réalisateur, Ryusuke Hamaguchi a le droit de faire des films sans devoir rendre des comptes, du type lister ses références.... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.