Brève

Un nouveau mécanisme d'évaluation des médicaments, l'un des vœux du Leem pour 2019

Gilles Noussenbaum
| 17.01.2019
  • visuel Leem

Le décrochage de la France dans l'accès aux médicaments innovants, la production industrielle et la recherche clinique sont-ils encore dans le rétroviseur de l'État à l'heure de la crise des gilets jaunes ? L'exercice de présentation des vœux du Leem assuré par son nouveau président Philippe Tcheng se révèle délicat. Comment en effet porter haut et fort les attentes d'un secteur déçu par la loi de financement de la Sécurité sociale 2019 sans toutefois fragiliser encore davantage un pouvoir a priori attentif à l'avenir d'une industrie stratégique, de haute technologie ? Le ton était donc mesuré tout en pointant des échéances à court terme décisives pour recoller au peloton des pays européens, comme l'Italie ou l'Irlande, qui distancent désormais la France en matière de production.

La réforme des mécanismes d'évaluation des médicaments par la Commission de la transparence (Haute Autorité de santé) qui doit être bouclée en théorie en avril permettra de mesurer l'engagement des agences de l'État dans un dialogue modernisé avec l'industrie pharma. L'enjeu est ici « d'améliorer la lisibilité et la prévisibilité de l'évaluation des médicaments », mais aussi de créer un nouveau statut pour des médicaments innovants qui se voient attribuer une ASMR IV, faute de données suffisantes et n'accèdent pas ensuite au marché. Enfin, la correction des effets de la réforme de la liste en sus à l'hôpital mise en œuvre par Marisol Touraine est toujours attendue.

La détermination de l'État à confirmer les acquis du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) se vérifiera en fin d'année autour des négociations menées avec le CEPS sur un nouvel accord-cadre et du PLFSS 2020. Si le mot n'était pas galvaudé, ici aussi l'année sera décisive. 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Sondage

Faut-il reporter la réforme de la Paces ?

argent
Brève

Campagne tarifaire, billet... d'amour

Est-il raisonnable d'attendre les cadeaux du Père Noël en février ? Ou plutôt le jour de la Saint-Valentin, les fédérations hospitalières sont-elles en droit d'attendre des preuves d'amour d'Agnès Buzyn ? Au hasard une campagne... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.