Brève

Ses idoles

Gilles Noussenbaum
| 24.01.2019
  • visuel Odéon

Convoquer des fantômes et les mettre en scène sur un plateau constitue le principe même du théâtre. Simplement Christophe Honoré, au lieu d'inventer des personnages, invite des stars. Premier avantage de la méthode, cela évite de faire les présentations, moment toujours ingrat mêmes chez les plus grands auteurs. Second bénéfice, le directeur du théâtre s'offre une distribution de rêve. Seul problème, ces VIP sont le plus souvent morts. Ce qui devrait soulever théoriquement un problème est ici réglé en se jouant des identités, voire du genre en distribuant le rôle d'un homme par une femme. La méthode inaugurée avec les auteurs du nouveau roman trouve aujourd'hui sa plénitude grâce au retour parmi les vivants de tous ces artistes fauchés par un sale virus, celui du sida. Quel bonheur d'entendre dialoguer Jacques Demy, Serge Daney, Jean-Luc Lagarce, Cyril Collard, Bernard-Marie Koltès, tous tombés sur le front avant l'armistice déclenché par l'arrivée des trithérapies. Impossible d'échapper à l'émotion qui saisit le spectateur devant le retour à l'Odéon de cette génération décimée, sacrifiée. Le public à chaque représentation logiquement fait un triomphe aux comédiens qui le méritent bien. Bien sûr le texte ne relève pas de la catégorie chef-d’œuvre avec ce mélange déroutant de sincérité autobiographique et de roublardise, de cabotinage enveloppé dans de grands moments de théâtre. Une fois le rideau tombé, le souvenir du spectacle s'envole très vite. Demeure le regard d'un jeune homme qui aujourd'hui célèbre paie son tribut à tous ceux qui l'ont aidé à se construire. Cette vérité-là même au cœur de l'art du simulacre qu'est le théâtre ne ment pas.

 

Jusqu'au 2 février 2019. Odéon, théâtre de l'Europe.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
gauchet

Grand entretienMarcel Gauchet : Michelet, Robespierre et les gilets jaunes

La révolution française n'en finit pas d'irriguer le débat national de manière souterraine. La crise des gilets jaunes en illustre la résurgence. Quant à Emmanuel Macron, s'il a incarné une dimension monarchique, il n'en aurait pas compris, selon Marcel Gauchet, l'image d'un roi arbitre entre les grands et le peuple. Lire Michelet relève donc donc de l'oeuvre de salut public. Revisiter... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.