Brève

La moitié des professionnels de santé ne croient pas en l'homéopathie

Arnaud Janin
| 31.01.2019
  • Odoxa

Selon le baromètre santé 360 publié le 30 janvier par Odoxa, un quart des professionnels de santé ne croit pas du tout à l'homéopathie, et la même proportion plutôt pas. Ils sont aussi sceptiques, mais en parts plus faibles concernant les autres médecines alternatives et complémentaires (MAC), à savoir la phytothérapie, la méditation, la sophrologie, l'acupuncture, l'ostéopathie, l'hypnose. Et leur perception (29 % des Français) n'est pas la même que pour leurs patients pour lesquels plus de la moitié (52 %) déclarent utiliser l'homéopathie pour se soigner. Alors que 68% des médecins recommandent les MAC à leurs patients, seuls 28 % conseillent l'homéopathie. Parmi ces derniers, seuls 51 % pensent que ces thérapeutiques ont une efficacité propre (hors placebo). Et selon 41 % d'entre eux, l'homéopathie est un bon placebo. Un comparatif a été établi par les sondeurs entre l'homéopathie et la médecine conventionnelle : la première n'est jugée que par 38 % des médecins la plus efficace pour soigner les maladies bénignes (rhumes, rhinites) et la plus nocive sur la santé à long terme par 41 % d'entre eux. Les chiffres en faveur de l'homéopathie s'écroulent chez les médecins quand ils la jugent la plus rassurante (16 %), la plus contrôlée (5 %), la plus scientifique (2 %) et la plus efficace pour soigner les maladies graves (3 %). Enfin, 69 % des médecins sont d'accord sur le fait que la formation des professionnels de santé est trop axée sur les médicaments conventionnels plutôt que sur les MAC. D'ailleurs, pour 70 % d'entre eux, Internet et les réseaux sociaux jouent un rôle négatif en véhiculant de fausses informations et en contestant les vérités scientifiques établies.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
coronavirus
Brève

38 départements supplémentaires placés sous couvre-feu

« La situation sanitaire continue de se dégrader », a indiqué le Premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse du 22 octobre. « Nul n'est épargné. La situation est grave en Europe et en France. » C'est pourquoi 38 d... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.