Brève

Prothèses PIP, la responsabilité de l'Etat reconnue par la justice

Arnaud Janin
| 31.01.2019
  • PIP

Le tribunal administratif de Montreuil a reconnu mardi 29 janvier la responsabilité de l'Etat dans le dossier des prothèses mammaires défectueuses PIP. Il met en cause directement l'Afssaps (ex-ANSM) qui « n'a pas pris les mesures de contrôles et d'investigation nécessaire entre avril et décembre 2009 ». Saisi par une victime qui a été implantée en 2005, le tribunal avait à se prononcer sur la responsabilité de l'Etat durant la période aravant la suspension de la mise sur le marché du produit. Alors que la requête de la plaignante courait sur la période 2005-2010, le tribunal n'a reconnu la carence de l'Etat qu'entre avril et décembre 2009. Selon la juridiction, l'année 2008 a fait apparaître « une augmentation significative des incidents qui aurait pu être traitées utilement à compter du mois d'avril 2009, date à laquelle ces incidents ont été portées à la connaissance » de l'Agence. Le tribunal enfonce le clou : « L'Afssaps entre avril 2009 et le 18 décembre 2009 s'est fautivement abstenue d'agir et a engagé la responsabilité de l'Etat en matière de police sanitaire. »

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
cliniques
Brève

La FHP se dote d'une charte contre toutes les discriminations

Faudrait-il lancer un plan cliniques à l'image du plan hôpital de novembre dernier ? La crise financière frappe aussi le secteur privé. Lamine Gharbi, président de la FHP, lors d'une conférence de presse, a dressé un bilan de... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.