Brève

11 % des agressions de médecins se font dans le cadre d'un établissement de santé

Arnaud Janin
| 04.04.2019
  • visuel agression

Un peu plus de 10 % des agressions de médecins (versus 13 % en 2017) se produisent dans le cadre d'une activité de soins dans un établissement de santé, dont 2 % aux urgences. C'est ce qui ressort du dernier baromètre 2018 publié par l'Observatoire de la sécurité des médecins (Conseil national de l'ordre). Sur ces 11 %, 5% des incidents se passent dans un établissement public, 3 % dans une clinique et 3 % dans d'autres établissements. Ces chiffres sont loin d'être aussi importants que les années 2013 et 2015 (20 et 22%). Dans le total des agressions subies, plus de la moitié des agresseurs sont les patients (54 %) et dans 88 % des cas les médecins sont les victimes. 70 % d'entre elles sont des médecins généralistes. Les spécialités les plus touchées sont l'ophtalmologie (6 %), la pschiatrie (3 %) et par ordre d'effectif croissant mais dans une proportion égale (2%) la dermatologie, la médecine du travail, la gynécologie, la pédiatrie et la radiologie. Le nombre de déclarations d'agressions continue d'augmenter par rapport aux années précédentes (1126 en 2018, 1035 en 2017, 968 en 2016).

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
samu
Brève

TribuneCher confrère... vous êtes un salaud

C’était à Paris un samedi de gilets jaunes. Au Samu de Paris, à la régulation, les équipes anticipent et se préparent au pire. Ce sont des vrais professionnels qui n’ont pas de temps à perdre. Ce jour-là, qu’on se rassure, aucun... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.