Brève

RétropédalageIntrusion dans les locaux de la Pitié, le mea culpa en demi-teinte de Martin Hirsch

Arnaud Janin
| 09.05.2019
  • pitié

Mots clés

Le vent a tourné. Après avoir publié un tweet mercredi 1er mai dénonçant « une bande de manifestants/casseurs dans une tentative d'intrusion violente » et annoncé vouloir déposé plainte, le patron de l'AP-HP Martin Hirsch, a, comme la ministre Agnès Buzyn jeudi, modéré ses propos. Dans un long message au personnel des hôpitaux parisiens, il a expliqué qu'il n'avait jamais qualifié d'« attaque » l'intrusion de manifestants à la Pitié-Salpêtrière le 1er mai dernier. Et de renforcer ses dires : « Ce n'était pas un mot que nous avons utilisé ni inspiré. Nous avons parlé de tentative d'intrusion, ce qui est exact, mais jamais de personnel agressé. » Après cette polémique dans laquelle les pouvoirs publics comme beaucoup de médias se sont engouffrés, les responsables de tous ordres cherchent à calmer le jeu. « Ce message, au moment où l'émotion était la plus forte, s'appuyait sur des témoignages qui m'étaient parvenus à chaud », s'est encore justifié Martin Hirsch. En faisant référence aux visites des ministres de l'Intérieur et de la Santé pour se rendre au chevet d'un policier blessé, il a indiqué que la direction n'a pas « recherché à ce que les ministres utilisent cet événement ».

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
migac
Brève

Migac, 468,8 millions d'euros supplémentaires alloués aux hôpitaux et cliniques

Une nouvelle circulaire tarifaire détaille l'affectation des dotations régionales de financement des missions d'intérêt général et d'aide à la contractualisation (Migac) suite à un arrêté publié le 5 novembre dernier, selon nos... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.