Brève

SondageDeux tiers des médecins plébiscitent le service sanitaire pour améliorer la prévention

Arnaud Janin
| 11.07.2019
  • prévention

Selon 70 % des médecins, le service sanitaire permettra aux futurs soignants d'être plus sensibles à la prévention en santé, selon un sondage Odoxa publié le 8 juillet dernier*. Selon la même proportion de praticiens, cette démarche permettra de familiariser de nombreux Français à la prévention. Selon 56 % d'entre eux, elle aura des effets positifs à moyen terme sur l'état de santé des Français. Pour autant, 37 % des médecins n'ont pas entendu parler du service sanitaire. Et une autre proportion (37 %) qui en connaît l'existence n'en connaissant pas les modalités exactes. Cette méconnaissance des médecins (48 %) existe également en ce qui concerne le plan national sur la prévention présenté par la ministre de la Santé. Mais parmi ceux qui émettent un avis, 61 % des praticiens ont un avis positif sur l'efficacité de ce plan (versus seulement 31 % chez les personnels de santé hospitaliers). Parmi les comportements de prévention les plus recommandés chez les médecins figurent en tête l'arrêt de la consommation de tabac (77 %) suivi de la pratique d'une activité sportive régulière (36 %) et la limitation de la consommation d'alcool (25 %). Concernant les bonnes pratiques à adopter en matière de prévention, associés aux pharmaciens (88 %), les praticiens pensent être les plus à même de dispenser la prévention à leurs patients. Selon la même proportion, axer sur  la prévention est autrement plus efficace que de soigner les gens lorsqu'ils sont malades. La solution pour 84 % d'entre eux serait de mieux rémunérer les personnels soignants afin qu'ils puissent débloquer du temps à cette tâche et plus uniquement aux soins curatifs. Enfin, pour améliorer la prévention, ils s'opposent pour presque deux tiers d'entre eux à une participation financière accrue des patients. Ils sont encore plus nombreux (67 %) à refuser la prise en charge de la prévention par des acteurs privés de type start-up.

* Réalisé pour Sciences Po chaire santé, Le Figaro Santé, France Info et le groupe Nehs, actionnaire de Décision Santé.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Frédéric Valletoux
Brève

FHFMa Santé 2022, une réforme systémique au départ, une réformette à l'arrivée ?

C'était il y a un juste un an. L'ensemble des professionnels, y compris les hospitaliers, saluaient le discours d'Emmanuel Macron annonçant le lancement de Ma Santé 2022. Un an plus tard, la FHF paraît dégrisée. Et s'interroge... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.