Brève

Chirurgie ambulatoire, la politique tarifaire unique a eu un effet plus marqué dans le secteur public que privé

Arnaud Janin
| 05.09.2019

De 2008 à 2016, le taux de chirurgie ambulatoire est passé de 38 à 54 % de 2008 à 2016. La Drees a analysé l'impact des incitations tarifaires et de la procédure de mise sous accord préalable initiées à partir de 2009 sur ces pratiques. Explications.

  • ambulatoire

Selon les deux dernières enquêtes de la Drees (cliquez ici et pour atteindre les deux études), les hôpitaux publics ont augmenté la pratique de la chirurgie ambulatoire en réaction à la politique incitative de tarif unique. Cette politique  a eu beaucoup plus d'effets positifs dans le secteur public que dans le secteur privé. Cela est remarquable pour de nombreuses pathologies visées comme les hernies et les biopsies. Une forte augmentation a même été observée pour les pathologies exposées à la politique de mise sous accord préalable (arthroscopies, interventions sur le cristallin), cette fois encore plus dans le secteur public que privé, à partir de 2009. Lorsque ces politiques ont été étendues en 2012, les effets ont été presque nuls pour les pathologies concernées.

Autre constat, les taux de chirurgie ambulatoire ont progressé dans l'ensemble des départements entre 2008 et 2016. Dans le même temps, les disparités départementales se sont réduites sur cette période (- 40 %). Quelles sont les catégories d'opérations pour lesquelles le potentiel de développement de la chirurgie ambulatoire apparaît plus faible ? Ce sont soit celles dont le taux d'ambulatoire est déjà très élevé (cataractes, chirurgie de la main ou du poignet), soit celles dont la pratique ambulatoire est peu adaptée à la complexité des cas pris en charge (chirugie du rachis ou de la thyroïde) et concerne donc un petit nombre de séjours.

Enfin, la chirurgie ambulatoire est beaucoup moins pratique chez les patients plus âgés ou polypathologiques en raison du degré de complexité des interventions et de la proximité ou non du lieu d'hospitalisation.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Frédéric Valletoux
Brève

FHFMa Santé 2022, une réforme systémique au départ, une réformette à l'arrivée ?

C'était il y a un juste un an. L'ensemble des professionnels, y compris les hospitaliers, saluaient le discours d'Emmanuel Macron annonçant le lancement de Ma Santé 2022. Un an plus tard, la FHF paraît dégrisée. Et s'interroge... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.