Brève

En 2018, près de 6 hôpitaux publics sur dix sont déficitaires

Arnaud Janin
| 12.09.2019
  • hôpital

57 % des établissements publics de santé demeurent déficitaires en 2018, versus 59 % en 2017, selon le dernier panorama de la Drees publié le 11 septembre. En 2018, le déficit total marque une légère baisse (567 millions d'euros versus 743 millions en 2017). Après 1,1 milliard d'euros en 2017, le déficit cumulé se redresse légèrement (960 millions d'euros). La moitié de ce déficit est imputable à un peu moins de 50 établissements. Concernant les établissements dans le positif, leur excédent régresse légèrement, à près de 393 millions d'euros en 2018 (+ 402 millions en 2017). Ce léger mieux de la situation financière se retrouve principalement au sein des centres hospitaliers régionaux (CHR), dont l'AP-HP dont la rentabilité passe de -2,7 % en 2017 à -1,9 % en 2018. Quant aux autres CHR, leur rentabilité devient même positive (+0,3 % en 2018 versus -0,1 % en 2017). Leur déficit passe de 16 % à 8 % du déficit global cumulé. Au final, le nombre de CHR restant déficitaires demeure stable (15). Cette amélioration financière (+0,2 point) est présente également dans les CH de petite (-1), moyenne (-2,4) et grande taille (-1,2). Par contre, les comptes financiers des ex-hôpitaux locaux continuent d'être dans le rouge : -0,6 % en 2018 après -0,1 % en 2017. Enfin, les CHS restent excédentaires malgré une petite baisse (0,7 % en 2018, 0,9 % en 2017). Quant à l'encours de la dette des hôpitaux publics, il baisse de près de 400 millions en 2018 pour atteindre 29,4 milliards d'euros, soit 41,7 % du CA en 2018 contre 42,7 % en 2017.

Les recettes progressent plus vite que les dépenses

Pour expliquer qu'au global, les recettes progressent plus vite que les dépenses en 2018 (contrairement à 2017), les auteurs du rapport évoquent « une meilleure maîtrise des dépenses du personnel » qui s'élèvent en 2018 à 46,7 milliards d'euros (+0,6 % après 2,1 % en 2017 et 1,2 % en 2016). Cela est dû à une forte hausse en 2017 de la valeur du point d'indice et de la mise en œuvre du protocole sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR).

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
SMPS
Brève

Jérémie Sécher (SMPS) : « Il faut une réponse concrète à l'urgence des situations »

Le SMPS s'ouvre désormais aux médecins. S'agit-il d'une révolution ? En fait nos statuts depuis plusieurs années nous permettent d'accueillir des médecins en situation de management. De plus il est apparu au cours des dernières... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.