Brève

Cliniques privées, les groupes Courlancy et Saint-Gatien opèrent un rapprochement stratégique

Arnaud Janin
| 19.09.2019
  • cliniques

Deux groupes de cliniques, Courlancy et Saint-Gatien viennent de signer un accord de rapprochement qui sera effectif prochainement, d'après un communiqué du 18 septembre dernier. Courlancy dont les établissements (4 polycliniques et 6 centres de consultation) sont situés essentiellement en Champagne, détient la première place du classement du palmarès du Point. Le groupe Saint-Gatien possède plus d'établissements (18) et est présent sur plusieurs régions (Ile-de-France, Centre Val de Loire, Nouvelle Aquitaine et Provence). La volonté d'Alain Guillemot, PDG du groupe Courlancy est de « s'adosser à un partenaire de premier plan en vue de synergies territoriales et médicales, mais aussi financières et de gestion, pour poursuivre notre développement ». A eux deux, ces deux groupes réuniront plus de 1 000 médecins libéraux et près de 5 000 salariés. Avec pour ambition aussi d'accroître le chiffre d'affaires et les parts de marché, pour atteindre une taille critique.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
DR

Benoît Péricard : "L'hôpital public est en crise permanente depuis toujours"

Directeur national santé et secteur public de KPMG, Benoît Péricard vient de prendre sa retraite. A cette occasion, il analyse les motifs de la colère des soignants. Et répond aux piques de Stéphane Velut (cf. notre entretien du 16 janvier) sur la responsabilité des gestionnaires dans la crise actuelle qui frappe l'hôpital. Certains politiques ne sont pas davantage épargnés. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.