Brève

La CMU est morte, vive la complémentaire santé solidaire

Arnaud Janin
| 17.10.2019
  • CMU

À partir du 1er novembre, la complémentaire santé solidaire remplacera deux aides publiques sous-utilisées, la CMU-C et l'ACS. Leur fusion vise à réduire le renoncement aux soins des populations précaires. Selon la Drees en effet, bien que 7,3 millions de personnes bénéficient de ces deux dispositifs, leur taux de non-recours est estimé entre 34 et 45 % pour la CMU-C et entre 41 et 59 % pour l'ACS. Pour les bénéficiaires (célibataire gagnant moins de 746 euros par mois et couple avec enfant en dessous de 1 343 euros par mois) qui rentreront dans le nouveau dispositif, rien ne changera en pratique avec les mêmes niveaux de remboursement. Quant aux bénéficiaires de l'ACS (moins de 1 007 euros pour un célibataire, moins de 1 813 euros pour un couple avec enfant), ils verront leurs démarches simplifiées. Par ailleurs, leurs garanties seront alignées sur celles de la CMU-C, moyennant une participation financière croissante avec l'âge. Soit 8 euros par mois jusqu'à 29 ans, 14 euros entre 30 et 49 ans, 21 euros entre 50 et 59 ans, 25 euros entre 60 et 69 ans et 30 euros à partir de 70 ans (confère arrêté paru en juin dernier).

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19
Brève

Ségur, 100 millions d'euros supplémentaires pour les médecins et 300 millions pour les soignants

Les négociationss autour du Ségur de la santé se sont poursuivies tard dans la nuit de mercredi avec les syndicats, à quelques jours du remaniement ministériel qui devrait être annoncé d'ici à mercredi prochain. Le ministre de la... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.