Brève

Affaire Vincent Lambert, le parquet demande la relaxe du Dr Sanchez

Arnaud Janin
| 28.11.2019
  • vincent lambert

Le mardi 26 novembre, le parquet de Reims a requis la relaxe du docteur Vincent Sanchez qui avait enclenché la procédure de sédation de Vincent Lambert. Rappel des faits. Le lundi 27 mai, les parents de Vincent avaient assigné par citation directe le médecin du CHU, le Dr Sanchez ainsi que l'établissement. Une semaine plus tôt, le 20 mai, les parents avaient obtenu de la Cour d'appel de Paris la reprise des traitements, fondant sa décision sur une demande du CIDPH de l'ONU de surseoir à l'arrêt des traitements dans l'attente de l'examen du dossier sur le fond. Mais cet avis de la cour d'appel a finalement été cassé par la Cour de cassation le 28 juin suivant, qui avait été saisie par le Gouvernement. Ce qui permettait la reprise du protocole permettant l'arrêt de l'hydratation et de l'alimentation par sondes. Selon Maître Paillot, l'avocat des parents, la plainte était alors un avertissement adressé au Dr Sanchez et au CHU pour qu'ils attendent la décision de l'ONU. Selon l'avocat, "l'une des questions posées au tribunal sera de savoir quelle était la situation de santé réelle de Vincent qui justifie un arrêt des soins". Le médecin a déclaré pendant l'audience avoir respecté la loi Clayes-Leonetti de 2016 qui autorise l'arrêt des traitements dans le cas de patients se trouvant en situation "d'obstination déraisonnable" comme l'était Vincent Lambert. L'enquête sur la recherche des causes de la mort est toujours en cours. Une autre plainte "pour délit d'atteinte à l'image d'une personne hors d'état de se protéger" a été déposée par Maître Chemla, l'avocat du neveu de Vincent Lambert à l'encontre des magistrats et avocats présents lors de l'audience du 20 mai pour avoir diffusé une vidéo de Vincent Lambert sur son lit d'hôpital.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
cliniques
Brève

La FHP se dote d'une charte contre toutes les discriminations

Faudrait-il lancer un plan cliniques à l'image du plan hôpital de novembre dernier ? La crise financière frappe aussi le secteur privé. Lamine Gharbi, président de la FHP, lors d'une conférence de presse, a dressé un bilan de... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.