Brève

La FHF appelle à une conférence de consensus sur la santé

Gilles Noussenbaum
| 16.01.2020

La FHF avait applaudi en novembre dernier le plan d'urgence pour l'hôpital présenté par Édouard Philippe. Les autres acteurs avaient alors manifesté leur scepticisme. Deux mois plus tard, le 15 janvier, Frédéric Valletoux qualifie les annonces du Premier ministre de mesures « pour passer l'hiver. Elles ont redonné de l'oxygène aux établissements ». Entre-temps il est vrai, la colère des médecins hospitaliers n'a pas connu de trêve de Noël. Et le nombre de médecins qui souhaitent démissionner de leurs tâches administratives ne cesse de gonfler (voir brève...). Pour redonner confiance dans l'hôpital, la FHF appelle donc à une réforme structurelle et structurante portée par une ambition systémique à l'image du projet de loi sur les retraites. Pour la mener à bien, l'hôpital public suggère l'organisation d'une conférence de consensus à laquelle participeraient toutes les parties prenantes depuis les usagers jusqu'aux politiques. L'un des enjeux serait la réduction des inégalités de santé qui se manifestent entre territoires mais aussi par le renoncement aux soins exprimés par un nombre croissant de patients pour des motifs économiques.

En attendant l'organisation de ce nouveau Grenelle, la FHF afin de relancer l'attractivité des fonctions de soins propose de lancer une enquête de fond. Sont fixés comme objectifs de l'étude les écarts de rémunération entre le public et le privé mais aussi les besoins en effectifs selon les régions et les professions.

Au-delà des salaires, les cliniques sont également dans le viseur de la FHF sur les modes de financement en psychiatrie et soins de suite qui reposent sur le prix de journée et jugés avantageux. « Il y a urgence à rétablir l'équité entre les deux secteurs », estime la FHF. La réforme doit être mise en œuvre en 2021. Les délais seront-ils tenus ?

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
coronavirus
Brève

38 départements supplémentaires placés sous couvre-feu

« La situation sanitaire continue de se dégrader », a indiqué le Premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse du 22 octobre. « Nul n'est épargné. La situation est grave en Europe et en France. » C'est pourquoi 38 d... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.