Brève

Les premiers assistants de régulation médicale (CFARM) formés à l'AP-HP

Arnaud Janin
| 16.01.2020
  • Samu

La rentrée a eu lieu le 4 novembre dernier, mais l'inauguration de ce nouveau centre a eu lieu en grande pompe le 10 janvier dernier. Il s'agit du premier centre de formation des assistants de régulation médicale (CFARM) sur le site de l'hôpital Broussais (AP-HP). 38 étudiants se trouvent déjà dans le cursus. Cette formation a été rendue obligatoire par la ministre de la Santé suite à l'affaire Naomi Musenga, cette jeune femme décédée à Strasbourg fin 2017 après que deux opératrices du Samu de Strasbourg l'ont raillée alors qu'elle était en train d'agoniser. L'ARM a un rôle déterminant dans le maillon de la chaîne des urgences car il oriente les appels du 15 vers un médecin régulateur qui conseillera ou orientera vers le dispositif de soins le plus adapté. Cette formation s’adresse aux bacheliers âgés de 18 ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation (candidatures hors Parcoursup) ou équivalent et aux personnes ayant au moins trois ans d’expérience professionnelle à temps plein. Les stages de « découverte » et les stages « métiers » auront lieu dans les différents SAMU mais également dans les établissements de santé, SMUR, ou centres d’appels des pompiers ou des forces de l’ordre. L’accès à la formation se fait après une épreuve de sélection : d'abord, une épreuve d’admissibilité permet l’analyse par les membres du jury du dossier composé d’une lettre de motivation, d’un curriculum vitae, des pièces justifiant des conditions d’inscription du candidat. Ensuite, une épreuve d’admission sous forme d’un entretien révèle l’aptitude et les motivations du candidat à suivre la formation et à devenir assistant de régulation médicale. Pour les ARM actuellement en poste, et pour les agents de la fonction publique hospitalière intéressés par cette formation et qui remplissent les conditions d’inscription, il est conseillé de se rapprocher de leur service de formation.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19
Brève

BilletCovid-19, 1 600 soignants infectés, le prix du sang ?

Le chiffre donne le vertige. Ce n'est donc pas 1 200 soignants actuellement infectés par le Covid-19 qu'annonçait Médiapart ce matin dans son enquête sur un scandale français autour de la gestion des masques mais bien 1 600 selon... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.