Brève

35 % des motifs de consultation des migrants sont des troubles psychiques

Arnaud Janin
| 27.02.2020
  • migrants

Le renoncement aux soins chez les migrants est réel, tant leur première urgence est d'abord de se nourrir et de se loger, annonce l'Académie de médecine dans un rapport qui vient d'être publié. Leur couverture vaccinale est insuffisante : elle est d'environ un tiers pour le ROR et l'hépatite B et de la même proportion pour le DT-Polio et la tuberculose. Ce qui inquiète plus particulièrement l'Académie est l'état psychique des migrants. Selon la Comede (Comité de santé des exilés), 35 % des motifs de consultation sont des troubles psychiques. Selon le Défenseur des droits (Jacques Toubon), les pathologies psychiatriques affectent 40 % des malades. L'impact psychiatrique est encore plus élevé chez les mineurs victimes de la dépression de leur mère qui sont touchés dans 50 % des cas. Quels sont les motifs de cette instabilité? 20 % des familles sont passées par une période sans-abri. De plus, les enfants de 6 à 12 ans sont dix fois moins scolarisés que ceux de la population générale. Selon une étude réalisée sur 600 enfants SDF en région parisienne, 22 à 40 % d'entre eux souffraient d'une anémie modérée ou sévère liée à l'insécurité alimentaire tandis qu'un quart d'entre eux étaient en surpoids. La prévalence des infections est plus élevée chez eux que les autres enfants (infections aiguës hivernales respiratoires, asthme, hépatites virales) symptôme perçus souvent chez les SDF. Quant aux adultes, les conditions précaires de vie entraînent des troubles organiques mais surtout mentaux six fois plus fréquents que dans la population générale. L'accès aux soins reste insuffisant et a même été retardé par le délai de trois mois de séjour continu imposé par les pouvoirs publics en novembre 2019, avant de pouvoir accéder à l'AME.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
coronavirus
Brève

38 départements supplémentaires placés sous couvre-feu

« La situation sanitaire continue de se dégrader », a indiqué le Premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse du 22 octobre. « Nul n'est épargné. La situation est grave en Europe et en France. » C'est pourquoi 38 d... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.