Brève

L'OMS et les autorités françaises opposées aux caméras thermiques pour identifier les porteurs du Covid-19

Arnaud Janin
| 05.03.2020
  • covid OMS

C'est la razzia sur les caméras thermiques. "Le premier stock que nous avions au début de la crise a été épuisé en 24 heures et depuis le rythme reste constant", affirme Eran Bluestein, directeur commercial de la société israëlienne Opgal. Pour lutter contre l'épidémie du Covid-19, les aéroports et lieux de passage s'équipent partout dans le monde de ces "thermomètres visuels". En même temps que les commandes, les listes d'attente de livraison ne cessent de s'allonger : "Parmi la trentaine de clients chaque jour au minimum, certains veulent 1 000 unités surtout provenant de Chine", explique le responsable de la société Satir Europe. Le premier aéroport lors de l'épidémie de Sras de 2003 à s'être équipé est celui de Singapour, a expliqué l'OMS. Les prix ont fortement baissé depuis cette époque, allant de 1 500 (entrée de gamme) à 15 000 euros. Selon certains experts, les mesures réalisées par ces caméras sont très fines. Pour autant à l'OMS comme en France, l'opposition est de mise. Fin janvier, l'alors ministre de la Santé avait critiqué ce dispositif : "Tous les experts s'accordent à dire que c'est une fausse sécurité. C'est un symbole qui ne sert à rien, à part faire plaisir à la population." En fait, seules les personnes qui ont de la fièvre sont détectées. Quant à celles qui n'en ont pas mais sont de toute même contaminées, elles passent dans les trous de la raquette, car elles peuvent développer de la fièvre qu'après deux à dix jours après avoir été contaminées. Dans l'autre sens, être fiévreux ne signifie pas pour autant être porteur du Covid-19. Le débat se poursuit.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.