Brève

Coronavirus, polémique autour de la communion dans les églises orthodoxes grecques

Arnaud Janin
| 12.03.2020
  • Covid-19

Les responsables de la santé grecs dont la Fédération des médecins hospitaliers dénoncent le fait que l'Eglise soit exemptée des mesures prises pour limiter la propagation du coronavirus. Alors que la Grèce compte pour l'instant 73 cas, la puissante Eglise orthodoxe continue de célébrer des messes et de donner la communion aux fidèles. Tandis que le ministère de la Santé a interdit toutes les célébrations prévues à l'occasion du carnaval et les rassemblements à l'Intérieur dans les trois régions de l'ouest d'Achaïe, d'Elide et de Zante, d'où la plupart des cas sont originaires, il s'est refusé de se prononcer sur les Eglises. La responsabilité d'organiser ou pas les messes incombe donc aux évêques. Un des rituels de la communion prévoit que les fidèles boivent un peu de vin qui se trouve dans une cuillère tendue par le prêtre. "Le vin contient de l'alccol qui tue le virus", a rétorqué l'évêque Ionnis de Langada (Nord). Un autre évêque dit ne pas avoir connaissance de cas connu de maladie se répandant par la communion. Ce n'est pas l'avis de l'ancien ministre de la Santé Pavlos Polakis appartenant désormais au principal parti d'opposition, le parti de gauche Syriza : "On stoppe les célébrations du carnaval, et on permet aux gens de venir à l'église boire tous dans la même cuillère ?" Selon l'ancien Premier ministre, Alexis Tsipras, l'absence de restriction à l'Eglise est "anti-scientifique, anachronique et une menace pour la santé publique". Quant à l'Eglise roumaine orthodoxe, elle a conseillé à ses fidèles d'apporter leur propre cuillère pour la communion et d'embrasser les icônes de leur domicile, et pas celle de l'Eglise.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.