Brève

Covid-19, opération mains propres d'Edouard Philippe

Gilles Noussenbaum
| 28.03.2020
  • Covid-19

Le Premier ministre Édouard Philippe et son ministre de la Santé Olivier Véran se sont livrés ce soir à une opération de transparence. Evoquant la crise sanitaire actuelle, « c'est littéralement du jamais-vu, reconnaît le Premier ministre, le combat ne fait que commencer. Les quinze jours à venir seront encore plus difficiles. »

La parole politique pour justifier le consensus s'est entourée pour la première fois d'un panel d'experts indépendants. On remarquera à cet égard l'absence des membres des deux comités nommés par le Gouvernement. Ainsi, la Pr Karine Lacombe (Hôpital Saint-Antoine, AP-HP) avait notamment recommandé aux Français de ne pas aller voter au premier tour des élections municipales.

Sur la question des masques, Olivier Véran s'est retranché derrière la pénurie mondiale actuelle : « Aucun pays au Monde ne fait face à la demande !»  Pour autant, les usines françaises ont triplé leur production pour fournir 8 millions de masques par semaine. Mais cela ne suffira pas : la consommation hebdomadaire s'établit à 40 millions. D'où la commande de un milliard de masques à la Chine. De nouveaux producteurs sont sollicités afin d'accroître la production de 500 000 masques supplémentaires dans les prochaines semaines, puis de 1 million avant la fin du mois d'avril. En matière de tests, le nombre d'examens réalisés monte en puissance. De 3 000 tests cette semaine, le chiffre devrait progresser à 12 000 ce week-end puis à 30 000 d'ici à une semaine pour grimper à 50 000 d'ici à la fin du mois d'avril.

L'implantation de tests rapides permettra aussi d'accroître le nombre de patients testés. Une commande de 5 millions de tests a d'ailleurs été opérée. Quant aux examens sérologiques, ils n'ont pas encore franchi les étapes de la recherche pour accéder à une production industrielle.

Bien sûr, la problématique des traitements a été évoquée : « Il n'y a pas de traitement spécifique, je le déplore », a reconnu le ministre des Solidarités et de la Santé. Et de se retrancher derrière les avis des sociétés savantes pour ne pas accéder à la prescription généralisée de l'hydroxychloroquine. De plus, Olivier Véran a confirmé les pénuries de médicaments en réanimation déjà évoquées à plusieurs reprises par Décision & Stratégie Santé.

Mais au-delà de ces bonnes nouvelles, la situation dramatique observée dans les Ehpad justifie le recours à des mesures encore plus strictes de confinement. L'isolement individuel de chaque résident doit désormais devenir la norme. Le personnel sera testé en priorité et surtout il est invité à ne plus sortir des établissements.

Au final, le Premier ministre a promis de reproduire ce type d'intervention à vocation pédagogique. On est très loin de la start-up nation appelée de ses vœux par le président de la République Emmanuel Macron. On invite même les vieilles industries sans avenir, le textile et le papier, à se mobiliser pour produire en masse des masques. Ce type d'opération de communication sera-t-il suffisant pour rétablir la confiance avec les Français ?

 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19
Brève

Phase 2 du déconfinementFin de l'interdiction de se déplacer à plus de 100 km et réouverture des parcs et jardins

"La situation sanitaire est bonne, mais nous devons rester prudents", a annoncé Edouard Philippe lors de la présentation de la deuxième phase de confinement qui débutera le 2 juin. Plus aucune région n'est en rouge, seuls trois zo... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.