Brève

Prescrire et hydroxychloroquine; prudence d'abord

Gilles Noussenbaum
| 30.03.2020
  • Covid-19

Faut-il à ce jour recommander l'hydroxycloroquine? Prescrire sans surprise et comme la plupart des infectiologues invitent à attendre les résultats de l'essai européen discovery. Les résultats de l'essai chinois rapporté par la revue sont loin en effet de trancher le débat entre les pour et les contre. 30 patients avaient été inclus dans deux groupe randomisés. En moyenne, la moyenne d'âge s'établissait à 50 ans. L'infection était symptomatique depuis 6 jours, sans détresse respiratoire. La dose retenue d'hydroxycloroquine s'est établie à 400 mG. Après deux semaines, une amélioration de l'état de santé a été notée. Aucun décès n'a été recensé chez les 30 malades. L'efficacité de l'hydroxycloroquine n'a donc pas pu être démontrée, « sans l'exclure pour autant vu la faible puissance statistique de l'essais », note la revue. De plus, l'état de certains patients s'est même aggravé sous hydroxycloroquine lié peut-être à son effet immunodépresseur faible, utilisé d'ailleurs dans certaines pathologies autoimmunes. Enfin Prescrire rappelle également le risque de torsade de pointe en cas de coprescription avec d'autres traitements comme l'azithromycine par exemple. 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19
Brève

BilletVaccins, la France en retard, ah bon ?

Rarement une polémique n'aura autant été si prévisible. Et anticipée par Olivier Véran lorsqu'il nous avait accordé un entretien en novembre dernier. Et pourtant, rien n'a été fait pour enrayer le processus en posant sur la table... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.