Brève

Dix mille respirateurs seront fournis à la mi mai par le consortium mené par Air Liquide

Arnaud Janin
| 16.04.2020

Un consortium mené par Air Liquide associant trois autres grands groupes, le constructeur automobile PSA, l'équipementier automobile Valeo et l'équipementier pour l'énergie Schneider Electric, a engagé un projet de construction de respirateurs pour alimenter en appareils les services de réanimation. Objectif : fournir 10 000 respirateurs aux services hospitaliers d'ici à la mi-mai. Explications.

  • Covid-19

Sur le site Air Liquide Medical Systems d'Antony (92), deux types de respirateurs, le T60 et l'Osiris, seront produits respectivement à 1 100 et 8 500 exemplaires. Pour le T60, les capacités ont été augmentées à 300 par semaine, avec une multiplication par 5 ou 6 de la capacité et un doublement de la ligne et un passage en trois équipes, décrit Eric Prades, chef du projet au sein d'Air Liquide : « Pour l'Osiris, on a démarré la production cette semaine comme prévu. On reçoit les ensembles mécaniques (assemblés sur le site PSA) de Poissy. Les premiers sont arrivés vendredi dernier. » Et de rappeler qu'un Osiris est composé de 300 composants approvisionnés par une centaine de fournisseurs. Quant à l'entreprise Schneider Electric, elle s'occupe des circuits patient, c'est à dire la partie qui relie le respirateur au patient: des tuyaux plastique, des embouts, des filtres. Là encore, même si 80 % des composants viennent de France, un travail important d'organisation est à mener pour faire venir ceux des autres pays dont la Chine. Concernant le recrutement, alors que plus de 700 personnes se sont portées volontaires, ont été retenus 320 opérateurs désormais à l'oeuvre, venant de l'atelier circuit patient de Schneider Electric, de l'atelier de PSA à Poissy et du nouvel atelier Osiris à Antony. Pour former tous ces opérateurs, une école de formation a été mise en place et forme les équipes au fur et à mesure. Selon Eric Prades, les compétences des opérateurs sont complémentaires pour mener à bien ce projet : « Valeo a amené sa compétence électronique, en force d'achat des composants électroniques et pour la conception de la carte électronique. PSA s'est positionné sur la mécanique à Poissy et tout ce qui a été achat mécanique. Schneider Electric a apporté sa compétence d'optimisation du processus de fabrication. Et à Air Liquide, nous avons amené notre connaissance du produit et de ses applications et du monde médical. »

 

 

 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19
Brève

Ségur, 100 millions d'euros supplémentaires pour les médecins et 300 millions pour les soignants

Les négociationss autour du Ségur de la santé se sont poursuivies tard dans la nuit de mercredi avec les syndicats, à quelques jours du remaniement ministériel qui devrait être annoncé d'ici à mercredi prochain. Le ministre de la... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.