Brève

Trois présidents de régions veulent leur propre appli StopCovid

Arnaud Janin
| 23.04.2020
  • Covid-19

Alors que le gouvernement semble avoir du retard à l'allumage pour mettre en place l'application officielle StopCovid à la date butoir du début du confinement, le 11 mai, trois présidents de région, Xavier Bertrand (Hauts-de-Seine), Valérie Pécresse (Ile-de-France) et Laurent Wauquiez (Auvergne-Rhône-Alpes) ont été approchés par six sociétés françaises, Orange, Dassault Systèmes, Capgemini, Sopra Steria, Sia Partners et Accenture, selon le journal Les Echos. Objectif affiché, lancer une application alternative à celle portée par l'Inria et le secrétaire d'Etat au Numérique dans les régions les plus impactées par le virus. Pour l'instant, selon nos confrères, seule l'Ile-de-France organise le déploiement de l'appli sur l'intercommunalité Sartrouvrille et Saint Germain en Laye (78). Une fois de plus, les présidents de régions LR se positionnent face au gouvernement dans la lutte contre l'épidémie. La société Orange confirme que beaucoup de régions sont intéressées, mais que rien ne sera mis en place "sans l'aval des autorités sanitaires". Car cette appli encore à l'état de prototype doit au préalable être testée et obtenir l'aval du gouvernement. Baptistée StopC19, elle fonctionne déjà sur un site web de référence. La raison principale de cette initiative serait due au fait que la greffe avec l'Inria n'a pas pris. Quelles sont les modalités pratiques de cette plateforme ? Elle fonctionne en bluetooth, l'anonymat est préservé et tout contact d'au moins cinq minutes à moins de 2 mètres avec une personne infectée est signalé "à risque". Les pouvoirs publics, très critiques, cherchent à reprendre la main. En témoigne la réaction du secrétariat d'Etat au numérique, Cédric O : "Faire une interface, c'est facile, mais après quid du protocole. Là c'est le saut dans le vide." Certains acteurs très intéressés par ce défi n'ont - semble-t-il - pas hésité à y plonger.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.