Brève

Post-confinement, ce qui ne change pas

Arnaud Janin
| 28.04.2020
  • Covid-19

"La vie sociale va reprendre progressivement." Dans son allocution du 28 avril, le Premier ministre a émis des recommandations afin de continuer à prévenir la pandémie et donc une deuxième vague. La vie économique, même si les petits commerces réouvrent avec les gestes barrières usuels, n'est pas complètement libérée. Ainsi, les grandes surfaces de plus de 40 000 mètres carrés doivent rester fermées, sauf autorisations préfectorales. Un bilan sera établi fin mai pour connaître les modalités de réouvertures des restaurants, cafés et lieux de spectacles. Concernant le port de masques à l'école, il sera obligatoire pour les collégiens et lycées, mais prohibé pour les élèves d'élémentaire et de maternelle, sauf bien sûr pour les personnels. Les transports seront toujours limités au niveau de la SNCF entre les régions et le niveau de traffic fortement réduit. "Les Français ne pourront pas partir en week-end de l'Ascension", a prévenu Edouard Philippe. Tout déplacement (sauf exception) à moins de 100 kilomètres sera pour l'instant interdit. Le déconfinement sera moins fort dans les régions les plus impactées. Par exemple, les parcs et installations sportives ne rouvriront pas avant septembre en Ile-de-France. Les lieux de culte rouvriront mais n'auront pas le droit d'organiser des cérémonies. Les mariages seront reportés. Les rassemblements sur la voie publique seront limités à un maximum de 10 personnes. Les grands salons professionnels de plus de 5 000 participants ne pourront se tenir avant le mois de septembre. Toutes ces mesures restrictives aux libertés individuelles seront inscrites dans le cadre du prolongement de l'état d'urgence qui sera présenté en conseil des ministres samedi et votée au parlement la semaine prochaine.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.