Brève

Edouard Philippe : "Nous recherchons le bon équilibre entre la reprise normale de l'activité et l'indispensable respect des précautions"

Arnaud Janin
| 07.05.2020

Le Premier ministre a présenté les grandes lignes du plan de déconfinement qui sera engagé le lundi 11 mai pour tout le territoire hexagonal de façon progressive en fonction de la couleur (rouge ou verte) des cartes sanitaires publiées quotidiennement.

  • Covid-19

Le Premier ministre Édouard Philippe a ordonné la levée progressive du confinement à partir du 11 mai, sauf pour Mayotte. Le pays est divisé en deux. Si les départements en vert se maintiennent comme tels, un déconfinement élargi sera envisagé à partir de début juin, avec éventuellement l'ouverture des bars et restaurants. Dans les départements rouges, le déconfinement restreint sera maintenu dont la fermeture des parcs, jardins, cafés et restaurants. Ce dernier cas concerne surtout l'Ile-de-France où le nombre de cas diminue mais reste encore élevé. Pour cette région, Le Premier ministre comme Olivier Véran ont appelé à une très grande vigilance, surtout pour les personnes à risques ou vulnérables. Le rappel a été adressé à ces personnes de continuer à respecter les règles de prudence. Et Olivier Véran d'enfoncer le clou : "L'esprit de responsabilité de chacun pour le bien de tous !". Avec la distribution à tous les soignants de 100 millions de masques réalisée la semaine 11, les cabinets libéraux vont pouvoir rouvrir et les patients pourront s'y rendre, même si les consultations à distance sont toujours recommandées. Concernant les tests PCR, la carte métropolitaine est affichée comme verte. En d'autres termes, "l'effort de montée en charge a été réalisé ces dernières semaines. Et les capacités correspondent aux besoins", explique le ministre de la Santé. Si dans la pratique les personnes qui auraient besoin d'un dépistage n'obtenaient pas satisfaction, elles sont invitées à appeler le numéro vert (0 800 130 000) afin de remédier à ce problème. Les cas contacts qui l'auraient été avec une personne contaminée sont invités à se faire tester 7 jours après avoir côtoyé cette dernière. L'isolement demandé est de 14 jours. Concernant le port de masques, il sera obligatoire dans les transports, a affirmé Elisabeth Borne, ministre des Transports. L'absence de port sera passible d'une amende de 135 euros. La limite de 100 kilomètres maximum pour parcourir un trajet à l'intérieur d'un département est maintenue. Une nouvelle autorisation sera disponible lundi pour les motifs d'exception comme s'occuper d'une personne vulnérable ou pour des motifs de déplacement professionnel.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
covid-19
Brève

Emmanuel Macron et le confinement : « Nous devons tenir chacun notre place »

Après l'annonce ce soir du confinement qui devrait être instauré dans la nuit de jeudi à vendredi, une course de vitesse est donc lancée contre le SARS-CoV-2 avec un objectif clair, faire baisser le nombre de contaminations de 40... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.