Brève

Congrès ASCOCancer du côlon et instabilité microsatellitaire, le pembrolizumab en première ligne ?

Gilles Noussenbaum
| 04.06.2020
  • cancer

Les microsatellites, petite séquence d'ADN non codante, sont exposés aux erreurs de réplication. Ils sont repérés grâce aux techniques de biologie moléculaire (PCR). Cette instabilité microsatellitaire serait retrouvée dans 5% des cas. Dans un essai de phase III, Keynote 177,qui a inclus 307 patients atteints d'un cancer colorectal métastasé, le pembrolizumab a permis une amélioration sans progression de 16,5 mois versus 8,2 mois avec un traitement de référence. « Ces résultats tant attendus vont changer la pratique clinique », a commenté l'auteur principal de l'étude, le Dr Thierry André (Hôpital Saint-Antoine, Paris). Dans cette indication, le pembrolizumab s'impose comme le traitement de première intention.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.