Brève

Ségur de la santéOndam, la FHP réclame 5,5 % supplémentaires pour 2020 et 10 % pour 2021

Arnaud Janin
| 18.06.2020
  • FHP

Avec un potentiel de 100 000 embauches possibles de personnels paramédicaux dans la santé dont 15 000 dans le privé, la FHP lors d'une conférence de presse le 17 juin réclament un rattrapage conséquent sur les salaires. Sur la base de revalorisation de 300 euros net par mois, cela correspondrait à un montant de 825 millions d'euros, soit 5,5 points d'Ondam supplémentaires. Une des pistes proposées serait la suppression de la taxe sur les salaires pour financer cette hausse salariale. L'objectif est de pourvoir à la pénurie. Les besoins évalués par la fédération seraient de 34 000 infirmières et de 24 000 aides-soignantes, soit un doublement de l'effort de formation par rapport à une année dite normale. Au final, 2 milliards d'euros sont nécessaires pour former les infirmières sur trois ans et les aides-soignantes sur un an.

Concernant les tarifs hospitaliers, "ils ont baissé de façon continue jusqu'en 2018", explique Lamine Gharbi, président de la FHP. En 2019 et 2020, les budgets ont été maintenus avec une légère hausse de 0,2 et 0,3% "par la ministre de la Santé Agnès Buzyn qui a stoppé la politique de rabot continue du gouvernement précédent", commente Lamine Gharbi. En sept ans, le niveau d'investissement a été divisé par 2 et un tiers des cliniques privées sont en déficit. D'où la demande de la fédération d'un Ondam de 10% en 2021 "pour rattraper le niveau d'investissement" et de 6% les années suivantes. Parmi ces 10%, on aurait les 6% d'Ondam plus les 2% de la hausse salariale demandée et 2 autres % d'effet volume. Une fixation pluriannulle de l'Ondam pour obtenir de la visibilité ainsi qu'une sécurisation de l'Ondam pour éviter toute révision sont aussi demandées par la FHP. Enfin, selon un avis du Conseil d'Etat, les établissements privés devraient pouvoir bénéficier d'une compensation de la dette, comme cela a été déjà annoncé par le Gouvernement pour l'hôpital public.

Voir l'ensemble des propositions de la FHP.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Cibien
Brève

Jean-François Cibien (APH) : « Le gang de l'administration centrale nous empêche d'avancer »

Dans la continuité des négociations autour du Ségur, le projet d'ordonnance sur la gouvernance hospitalière a été retoqué par le Conseil supérieur des professions médicales avec un vote négatif des trois collèges statutaires de praticiens. Explications par Jean-François Cibien, président d'Action Praticien Hôpital, union d'Avenir hospitalier et de la Confédération des praticiens des hôpitaux. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.